Paul Sheridan

Nationalité : Australienne
Type de guitare : Lattice

Pour les observateurs du petit monde de la lutherie lattice que nous sommes , on peut classer en deux groupes l’ensemble de ces luthiers innovants qui en fait leur le concept de guitare lattice, il y a :

  • D’une part les luthiers qui conçoivent des guitares trés charpentés (au sens propre) d’un poids supérieur à 3 kg : Greg Smallman & Sons, Graham Caldersmith, Ian Kniepp, Charalampos Koumridis et Paul Sheridan
  • D’autre part les luthiers qui font le choix d’une lutherie plus légère (entre 2 et 2.5kg) : John Price, Kim Lissarrague, Jim Redgate, Zbigniew Gnatek, Stanislaw Partyka, %ichael O’Leary

Paul Sheridan est sans doute après Greg Smallman & Sons, le luthier le plus représentatif de cette lutherie trés Australienne qui a contribué à rapprocher la guitare des sonorités d’un piano ou d’un violoncelle.

Paul Sheridan a la gentillesse de nous offrir une guitare par an voire toutes les deux ans et c’est une chance à saisir sans attendre.

photo paul sheridan

Quelques éléments biographiques sur le luthier Paul Sheridan

Comme tous les grands luthiers, Paul Sheridan se définit avant tout par l’image sonore mentale qu’il essaie de transcrire au travers de ses guitares.

Pendant de nombreuses années, il a principalement réalisé des guitares traditionnelles sans être totalement satisfait de l’image sonore qu’il avait à l’esprit, une image sonore plus musicale pour l’audience et le musicien. La découverte du concept de guitare lattice et la remise en cause de tous les paramètres de fabrication de la guitare (dos, éclisses,table, barrage, manche,..) lui ont permis de traduire enfin cette image sonore. Cette recherche, véritable obsession, c’est enfin concrétisé avec une guitare qui se distingue par puissance et qualité sonore.

Les guitares classiques du luthier Paul Sheridan

On est ici dans le domaine de l’exception !

La table, qui est le cœur de la guitare, bénéficie d’un barrage en quadrillage qui rend possible de multiples ajustements et réglages sonores de la table; notamment,  la définition d’une palette de couleurs tonales riches, plus de volume et enfin plus de projection. Le volume est ici la conséquence d’une production sonore de notes plus riches, plus larges, pleines et grasses. La projection vient ensuite se rajouter à ce volume. Sans le volume issu de la richesse naturelle des notes, la projection n’est qu’un leur et contre-productive.

Le corps de la guitare en mélaminé contribue par sa résistance à accroître les vibrations de table et le rendu sonore. L’ajout de deux soundport de chaque coté du manche permet d’ajuster la couleur tonale avec plus ou moins de brillance.

Quelques guitares classiques de concert du luthier Paul Sheridan